background img

Comment bien réussir sa collation prise de masse pour prendre du muscle ?

Plusieurs personnes optent pour les collations afin d’augmenter en masse. Mais pas seulement, la prise de collation fait également gagner en muscle. Ceci étant, pour bénéficier efficacement des avantages des collations, vous devez également pratiquer des activités physiques et sportives. Ces dernières servent de compléments nécessaires aux collations prises de masse pour une bonne musculature.  Vous vous demandez alors comment bien réussir votre collation prise de masse pour prendre du muscle ? Découvrez dans cet article les astuces complémentaires pour renforcer votre musculature.

Hypertrophie sarcomère

Les sarcomères constituent des structures protéiques qui se contractent au sein de la fibre musculaire. Au cours des exercices de musculation intenses, les sarcomères sont légèrement endommagés. Après l’entraînement, les structures protéiques dégradées sont : renouvelées par de nouveaux sarcomères. C’est ce mécanisme qui gonfle davantage la fibre musculaire.

A lire aussi : Raids féminins en plein air : comment se préparer pour l'aventure ?

Par ailleurs, la répétition dans l’exercice est de mise. Vous devez absolument être répétitif afin que votre organisme renouvelle permanament des sarcomères. En effet, l’ensemble des sarcomères assure à leur tour le renouvellement des myofibrilles. Les myofibrilles assurent la fonction contractile de la fibre musculaire. Ce mécanisme est également désigné sous le nom de  » hypertrophie myofibrillaire « . Évidemment, pour que le mécanisme soit aussi réel au niveau de vos muscles, il vous faut prendre un poids important. L‘haltérophilie est un exemple parfait de poids à soulever. Naturellement, vous gagnez en force puisque les contractions s’accélèrent. Par conséquent, votre musculature devient plus attrayante et perceptible.

L’hypertrophie sarcoplasmique

Au niveau de cette activité de croissance musculaire, aucune protéine n’est indexée. Mais, le volume de plasma sémi-fluide devient de plus en plus important dans la fibre musculaire. Notamment, c’est le glycogène et l’eau qui favorise la prise du muscle. L’hypertrophie sarcoplasmique ne vous fait pas gagner en énergie. Mais, au contraire, vous devenez plus performant en endurance. Il est essentiel de souligner que cette activité n’est pas tout le temps répétée. L’eau et le glucose sont donc expulsés de l’organisme en quelques jours.

A lire aussi : Comment se lancer dans le sport de combat : guide pratique

L’hypertrophie sarcoplasmique intervient également dans le processus de gain en muscle des bodybuilders. Ceci explique alors pourquoi ces derniers n’ont tellement pas d’énergie malgré leur musculature aussi importante. Comparativement aux haltérophiles, les bodybuilders ont une musculature importante et moins de force. Ce qui est bien le contraire chez les haltérophiles. Les bodybuilders se concentrent sur des activités de longue durée en prenant un poids léger. Ils effectuent 8 à 15 répétitions par séance d’entraînement.

Impact des courbatures sur la croissance musculaire

Il est important de noter que les courbatures n’ont aucun impact dans la prise de muscle. Si au début de vos séances entraînements, vous ressentez des courbatures, cela est : dû au mécanisme de réparation des microfissures. Pour dire, qu’il s’agit d’un mécanisme qui se passe au sein de vos muscles. Vous n’avez donc pas à croire que ressentir des courbatures signale que vous gagnez en muscle. Par ailleurs, les fissures en réparation affectent les allées Z entre les sarcomères. Or, le résultat escompté qui est le dommage musculaire impacte les facteurs contractiles au sein des sarcomères. Donc, il est juste que les activités musculaires dégradent le muscle, mais pas forcément provoquer des courbatures.

La probabilité pour que les exercices musculaires engendrent des courbatures est très faible. En effet, les mouvements sont : exécutés progressivement avec un poids important jusqu’à l’échec musculaire. Si vous régressez dans la charge à soulever ou si vous pratiquez les exercices par amplitude, vous aurez des courbatures. Il ne s’agit pas d’une règle standard. Ressentir des courbatures lors d’une séance d’exercice musculaire dépend de chacun. Le rythme de chaque individu est largement impliqué.

Temps nécessaire de la musculation

Vous voyez sûrement dans des publicités de programme sportif, un temps de musculation de quelques semaines. Ces publicités se justifient par des photos d’avant et après afin que vous perceviez la réalité des choses. Mais, notez que ces programmes sont douteux et ne sont pas rassurants. C’est de l’irréalisme.

En réalité, une prise de muscle dure bien plus qu’une simple prise de masse. En qualité de débutant, pour espérer un résultat au niveau de votre musculature, vous devez patienter 4 à 6 semaines. Au préalable, le système nerveux de l’organisme doit d’abord s’y adapter. Ce premier pas assuré par l’organisme permet de mieux faire usage de la masse existante.

Donc retenez que l’organisme effectue d’abord un arrangement à son niveau avant que les effets de la musculation n’apparaissent. Cela dit, vous ne pouvez en aucun avoir déjà un résultat digne du nom en quelques semaines.

Le temps réel pour des résultats satisfaisants

Pour que les résultats d’un exercice musculaire soient visibles, il faut que l’organisme soit : débordé de supporter le poids. C’est-à-dire que vous devez premièrement effectuer de façon répétée les exercices jusqu’au point où l’organisme ne supporte plus le poids. C’est à partir de la séance où l’organisme ne surmonte plus aux efforts que vous déployez, que vos résultats apparaissent. Mais, en réalité, il vous faut 3 à 6 mois pour effectivement être musclé.

Les résultats apparaissent plus rapidement lorsqu’une collation adaptée accompagne vos séances d’exercice. C’en est un point essentiel. C’est ainsi que la réussite d’une collation prise de masse musculaire prend par des exercices musculaires. Toutefois, le résultat escompté varie de l’homme à la femme. Un homme qui gagne 5 kg en masse musculaire est assez satisfaisant. Mais, chez la femme, 2 à 3 kg sont suffisants.

Les aliments les plus efficaces pour une collation prise de masse

Les aliments que vous consommez pour votre collation de prise de masse musculaire sont très importants et peuvent avoir un impact significatif sur les résultats que vous obtenez. En effet, pensez à intégrer des graisses saines dans votre alimentation afin d’améliorer l’absorption des vitamines liposolubles et de favoriser la production naturelle d’hormones. Des aliments tels que les avocats, les fruits secs ainsi que les grains entiers constituent une excellente source d’acides gras insaturés.

Vous devez aussi tenir compte du moment où vous prenez cette collation de prise de masse musculaire si vous voulez atteindre plus facilement vos objectifs sportifs. Privilégiez donc ces aliments avant ou après vos séances physiques intensives pour profiter pleinement de leurs bienfaits.

Les erreurs à éviter pour optimiser sa prise de muscle pendant la collation

Si vous suivez un programme de prise de masse musculaire, vous devez éviter le sel, les additifs alimentaires et les autres substances nocives pour le corps, car cela peut compromettre votre développement musculaire. Optez plutôt pour des aliments naturels riches en nutriments tels que les fruits frais ou secs ainsi que les noix.

Une autre erreur courante consiste à consommer trop peu ou à ne pas prendre suffisamment de collations. En général, il est recommandé de manger toutes les deux heures environ afin d’éviter les coups de fatigue durant la journée et de fournir suffisamment d’énergie au corps pour son fonctionnement optimal.

Ne sautez jamais votre collation du soir, car cela peut avoir un impact significatif sur vos résultats. Une étude récente a montré que ceux qui mangeaient régulièrement une petite quantité avant le coucher étaient plus susceptibles d’avoir une meilleure composition corporelle par rapport aux personnes qui ne mangeaient rien avant de se coucher.

Catégories de l'article :
Sport